Kit SDK Windows 10

Le SDK Windows 10 pour Windows 10, version 1809 regroupe les tout derniers en-têtes, bibliothèques, métadonnées et outils indispensables au développement d’applications Windows 10.

Prise en main

Il existe deux façons d’obtenir le SDK Windows 10. Vous pouvez l’installer à partir de ce site Web, en sélectionnant le lien de téléchargement ou cette version du SDK Windows 10 (10.0.17763.0) dans les composants facultatifs du programme d’installation de Visual Studio 15.8.

Avant d’installer ce SDK :

  1. Prenez connaissance de l’ensemble de la configuration requise présentée ci-après.
  2. Quittez Visual Studio 2017 RTM. Si votre instance de Visual Studio est en cours d’exécution, le programme d’installation du SDK risque d’échouer. En savoir plus sur les problèmes d'outils courants.
  3. Passez en revue les problèmes connus présentés ci-après.

Configuration requise

La configuration minimale requise pour le SDK Windows est la suivante :

Systèmes d’exploitation pris en charge

  • Développement d’applications Windows 10 (UWP)
    • Windows 10 version 1507 ou supérieure : Famille, Professionnel, Éducation et Entreprise (éditions LTSB et S non prises en charge)
    • Windows Server 2012 R2 (ligne de commande uniquement), Windows Server 2016 (ligne de commande uniquement)
  • Développement Win32
    • Windows 10 version 1507 ou supérieure
    • Windows Server 2016 : Standard et Datacenter
    • Windows 8.1
    • Windows Server 2012 R2
    • Windows 7 SP1

(Tous les outils ne sont pas pris en charge sur les systèmes d’exploitation antérieurs.)

Configuration matérielle requise

  • Processeur cadencé à 1,6 GHz minimum
  • 1 Go de mémoire RAM
  • 4 Go d’espace disponible sur le disque dur

Exigences supplémentaires

L’installation du SDK Windows sur les systèmes d’exploitation Windows 8.1 et antérieurs requiert la mise à jour KB2999226. Pour effectuer l’installation via Windows Update, veillez à installer les derniers correctifs et mises à jour Microsoft Update recommandés avant d’installer le SDK Windows.

Nouveautés

Le SDK Windows 10 pour Windows 10, version 1809 propose de nouvelles API et des outils mis à jour destinés au développement d’applications Windows. En savoir plus sur les nouvelles fonctionnalités de Windows 10, version 1809

API

Pour afficher les nouvelles API introduites avec Windows 10, version 1809, consultez : Nouveautés de Windows 10 pour les développeurs, build 17763.

Outils

CPPWinRT

Avec cette version du SDK Windows (version 1809), nous avons apporté des modifications et améliorations significatives à C++/WinRT. La génération de code et la compatibilité sont améliorées grâce aux modes de mise en conformité plus stricts dans Clang et VC++ et à de nombreuses autres mises à jour. Pour plus d’informations, voir la documentation C++ / WinRT qui présente les actualités.

MC.EXE

Nous avons apporté quelques modifications importantes à la génération du code C/C++ ETW du compilateur de messages (MC ou mc.exe) :

  • Le paramètre -mof est déconseillé. Ce paramètre demande à mc.exe de générer le code ETW compatible avec Windows XP et les versions antérieures. La prise en charge du paramètre « -mof » sera supprimée dans une future version de mc.exe.
  • Tant que le paramètre « -mof » n’est pas utilisé, l’en-tête C/C++ généré est désormais compatible avec le mode noyau et le mode utilisateur, que le paramètre -km ou -um soit ou non spécifié sur la ligne de commande. L’en-tête utilise la macro _ETW_KM_ pour déterminer automatiquement s’il est en cours de compilation en mode noyau ou en mode utilisateur et appelle les API ETW appropriées pour chaque mode.
  • La seule différence restante entre -km et -um est que les macros EventWrite [EventName] générées avec -km ont un paramètre d’ID d’activité alors que les macros EventWrite[EventName] générées avec -um n’ont pas de paramètre d’ID d’activité.
  • Par défaut, les macros EventWrite [EventName] appellent maintenant EventWriteTransfer (mode utilisateur) ou EtwWriteTransfer (mode noyau). Précédemment, les macros EventWrite [EventName] appelaient par défaut EventWrite (mode utilisateur) ou EtwWrite (mode noyau).
  • L’en-tête généré prend désormais en charge plusieurs macros de personnalisation. Par exemple, vous pouvez définir la macro MCGEN_EVENTWRITETRANSFER si les macros générés doivent appeler un élément autre que EventWriteTransfer.
  • Le manifeste prend en charge de nouveaux attributs.
    • Événement « name » : nom de l’événement non localisée.
    • Événement « attributs » : métadonnées clé-valeur supplémentaires pour un événement telles que le nom de fichier, le numéro de ligne, le nom du composant, le nom de la fonction.
    • Événement « tags » : valeur 28 bits avec une sémantique définie par l’utilisateur (par événement).
    • Champ « tags » : valeur 28 bits avec une sémantique définie par l’utilisateur (par champ – peut être appliqué aux éléments « data » ou « struct »).
  • Vous pouvez maintenant définir des « caractéristiques fournisseur » dans le manifeste (par exemple, le groupe de fournisseurs). Si vous utilisez ces caractéristiques dans le manifeste, la macro EventRegister[ProviderName] les enregistre automatiquement.
  • MC envoie désormais une erreur si une chaîne manque dans un fichier de message localisé. (Précédemment MC générait en mode silencieux une ressource de message corrompu.)
  • MC peut maintenant générer une sortie Unicode (utf-8 ou utf-16) avec les paramètres -cp utf-8 ou -cp utf-16.

Prise en charge MSIX

Les outils du SDK Windows ont été mis à jour pour prendre en charge le nouveau format MSIX. Vous pouvez maintenant utiliser l’outil MakeAppx pour empaqueter votre application avec MSIX et valider votre package MSIX à l’aide du Kit de certification des applications Windows.

Image mémoire de l’état des ordinateurs virtuels

VmSavedStateDumpProvider.dll expose un ensemble d’API qui contribuent à extraire le contenu associé à une image mémoire du fichier d’état d’un ordinateur virtuel Hyper-V enregistré. Vous pouvez désormais accéder aux API à l’aide de la fonctionnalité intégrée VmSavedStateDumpProvider.lib.

Pour en savoir plus, consultez la documentation .

Débogueur Windows

Ipv6

Une version finale de WinDbg Preview est disponible en téléchargement. Consultez le blog Outils de débogage pour Windows pour connaître les mises à jour concernant la prise en charge et la documentation IPv6 KDNET.

Nouvelle API de modèle de données du débogueur

Une nouvelle interface de modèle de données de débogueur orientée objet destinée à prendre en charge l’automatisation du débogueur est désormais disponible à l’aide de l’en-tête dbgmodel.h. Le modèle de données du débogueur est un modèle d’objet extensible crucial pour la façon dont les nouvelles extensions du débogueur (y compris celles de JavaScript, NatVis et C++) utilisent les informations du débogueur et produisent des informations accessibles à partir du débogueur et d’autres extensions. Les constructions écrites dans les API de modèles de données sont disponibles dans l’évaluateur d’expressions dx du débogueur et dans les extensions de JavaScript ou C++. La documentation sera disponible dans : Vue d’ensemble de l’Interface du débogueur de modèle de données C++ et En-tête dbgmodel.h.

Windows Performance Toolkit

Avec la dernière version de l'Enregistreur de performance Windows (WPR), les profils WPR avec des événements personnalisés dans TraceMergeProperties fonctionnent désormais comme prévu : si un profil WPR personnalisé contient un élément XML TraceMergeProperties avec un jeu d’événements personnalisés vide, il ne comprend plus le jeu d'événements personnalisés par défaut (ImageIDs WinSat et autres paramètres par défaut).

Si vous souhaitez que la dernière version de WPR se comporte de la même manière que les versions précédentes, incluez l’attribut suivant dans l’élément TraceMergeProperties : Base=”TraceMerge_Default”

Avec la dernière version de Windows Performance Analyzer (WPA), le Microsoft .NET Framework 4.5.2 est requis pour certains composants lors de l’exécution sur les installations de Windows 8. Pour garantir une utilisation appropriée de WPA, installez la dernière version de .NET à partir de https://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=48130.

Exemples

Des exemples d’applications Windows 10 sont désormais disponibles via GitHub. Vous pouvez parcourir le code dans GitHub, cloner une copie personnelle du référentiel à partir de Git ou télécharger une archive compressée de tous les exemples. Vos commentaires sont les bienvenus, n’hésitez pas à ouvrir un ticket dans le référentiel en cas de problème ou de question. Ces exemples sont conçus pour s’exécuter sur tous les appareils (de bureau, mobiles et futurs) qui prennent en charge la plateforme Windows universelle (UWP).

Versions précédentes du Kit de développement logiciel (SDK)

Les Kits de développement logiciel (SDK) et émulateurs précédemment publiés sont accessibles sur la page Archives.

API Light Up

Lorsque vous utilisez de nouvelles API, nous vous conseillons d’écrire votre application de sorte qu’elle soit adaptative afin qu’elle s’exécute correctement sur un maximum d’appareils Windows 10. Une application adaptative « met en avant » de nouvelles fonctionnalités partout où les appareils et la version Windows les prennent en charge ; dans le cas contraire, elle offre uniquement les fonctionnalités disponibles sur la version de plateforme détectée. Pour en savoir plus sur l'implémentation, consultez Détection dynamique des fonctionnalités avec les contrats d’API (10×10). Pour les dernières notes de publication ou des problèmes avec des outils, consultez le Forum des développeurs Windows.